Synergie féminine : les femmes du MINEE offrent des formations à Meyomessala

0
488

Sous la conduite de sa Présidente, Caroline Ebot, les femmes de l’association professionnelle et socio-économique Synergie féminine pour l’Énergie et l’Eau (SYFEE) dont l’ambition est de créer des liens de solidarité entre le personnel féminin de certaines entreprises séjournent du 20 au 22 septembre 2019, dans l’arrondissement de Meyomessala afin d’encadrer et remettre en confiance les femmes rurales.

C’est dans le cadre de ses activités que l’association SYFEE qui regroupe les femmes de toutes les entreprises sous tutelle du ministère de l’Eau et de l’Énergie (MINEE) est descendue à Meyomessala du 20 au 22 septembre 2012 afin d’offrir à la fois des conseils pratiques et des formations spécifiques aux femmes rurales.

Formation et démonstration

Le thème central des activités est : « la femme rurale dans la gestion de l’environnement et l’énergie domestique, eau, électricité et gaz ». Les causeries éducatives, les différentes formations et les astuces offertes par les femmes de la SYFEE, aux femmes de l’arrondissement de Meyomessala, ont émerveillé les autorités administratives, traditionnelles et religieuses de cette localité, située dans le département du Dja et Lobo. Le Préfet, Koulbout Haman David qui s’est fait représenter tout au long de ces activités, leur a donné son onction, pour la pérennisation de cette belle initiative, dans les autres arrondissements de son unité administrative.

Formations pratiques

Dans la salle archicomble du centre de promotion de la femme et de la famille de Meyomessala, les différentes formations ont porté sur le lavage des mains, la potabilisation de l’eau, l’économie et la sécurité en électricité, l’économie et la manipulation du gaz domestique, la fabrication des foyers écologiques avec l’argile, l’eau et la paille, l’assainissement, et l’hygiène menstruelle pour les femmes et les jeunes filles. En filigrane l’objectif poursuivi était le renforcement des capacités des femmes leaders d’associations, pour la poursuite des activités sur le terrain.

Face à la presse

Transfert d’expérience

Dans une ambiance conviviale et décontractée, les femmes des entreprises telles que la Camwater, la Scdp, l’Edc, Eneo, la Kpdc, la Dpdc, l’Arsel, l’Aer, la Sonara, l’Hydromekin et celles du ministère de l’Eau et de l’Énergie, regroupées au sein de la SYFEE, ont apporté un plus à ces femmes rurales de l’arrondissement de Meyomessala et ses environs.

Conscient des enjeux de ce type de rencontre mutuellement bénéfique pour les unes comme pour les autres, le sous-préfet de Meyomessala qui a présidé cette cérémonie de formation du 20 septembre a salué le dynamisme des membres de la SYFEE, non sans leur demander de revenir dès que possible, car les femmes rurales ont vraiment besoin de cet encadrement et de cette remise en confiance.

Initiative à renouveler

En marge de ces formations, l’association SYFEE a effectué une série d’excursions, respectivement sur les sites du barrage hydroélectrique de Mekin, sur la grotte de Mezesse, et dans la réserve du Dja.

Au terme de cette visite jugée fructueuse et enrichissante par les femmes Abolo Nina, de la société Mekin HydroElectric Development Corporation (Hydro-Mekin), et de Stella Deuni, du Minee, par ailleurs responsable de la communication de cette association bénévole, toutes les membres de la SYFEE se disent prêtes à renouveler dans les plus brefs délais cette belle aventure, auprès de leurs consœurs des autres localités du pays.

Samuel Bondjock

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Votre non