Les forces de défense et de sécurité redoublent de vigilance pendant les périodes festives

0
276

« Envisager objectivement et à brève échéance, un retour définitif de la paix » dans les régions du Nord- Ouest et du Sud-Ouest. Les mots sont de Son Excellence Monsieur Paul Biya, le Président de la République, qui répondait ainsi à Son Excellence Paul Patrick Biffot, Doyen du Corps diplomatique accrédité au Cameroun. Quelques instants auparavant, le diplomate gabonais venait de porter le Cameroun et son peuple au pinacle de l’exemplarité en matière d’unité, de cohésion et de fraternité.

Face à la déferlante du mensonge charrié à longueur de jour sur tous les tons et tableaux, il a fallu se montrer objectif, pour ne pas sombrer dans le chaos le plus total. L’ennemi avait méticuleusement, et certainement de longue date, préparé son coup. D’abord noyauter un mouvement revendicatif tout à fait légal, pour ensuite s’attaquer aux symboles de l’Etat.

Confronté à l’urgence de la situation, il a fallu se monter objectif, pour ne pas émettre de solutions cosmétiques, mais prendre le temps de scruter les causes profondes des frustrations ressenties, afin de se prescrire le train de mesures devant aboutir non pas seulement à la satisfaction des besoins, mais aussi empêcher toute éventuelle résurgence du désagrément.

Du côté des Forces de Défense et de Sécurité, il a fallu se montrer objectif, pour ne pas céder à la tentation de la riposte aveugle. Proportionnalité, lucidité, et sang-froid ont toujours été de rigueur. Il a fallu se rester objectif, pour continuer de considérer l’ennemi le plus perfide et le plus déterminé, comme un frère momentanément égaré. L’humanité aussi est une pierre apportée à l’édification d’une atmosphère pacifique.

Les populations n’auront pas été épargnées par la bourrasque. Maltraitées, éborgnées, estropiées, égorgées, éventrées, rançonnées, désœuvrées et obligées de fuir leurs habitats, nos populations désormais se rebiffent contre les imposteurs. La révolte populaire gronde contre les criminels pseudo-fondamentalistes et soi-disant séparatistes qui écument certaines de nos régions.

Les vaillantes populations de Fotokol, Kolofata, Limani, Gozda-Vreket, Dabanga, Waza, dans l’Extrême- Nord ont ouvert la voie de la résistance et de la résilience. Leurs frères et sœurs de Bamessing, Babungo, Balikumbat dans le Nord-Ouest, Iloani, Kumba, et Tole dans le Sud-Ouest, viennent de leur emboîter le pas. Encore une preuve d’objectivité.

Bien d’autres localités encore combattent au quotidien, la peste terroriste. Cette sanglante imposture venue d’ailleurs n’avait que trop duré. L’illusion qui faisait miroiter le paradis en faisant vivre l’enfer s’est dissipée. Il faut dire que le mensonge a de courtes jambes. Et même s’il lui arrivait de courir très vite, toujours il se fera dépasser par la vérité.

Plus que jamais donc, la perspective approbative du corps diplomatique, associée à la vision politique avangardiste du Président de la République, j’ai nommé Son Excellence Monsieur Paul Biya, nous interpellent tous à aller de l’avant, sur le chemin semé d’embûches du retour à la paix et la sécurité, partout dans les dix régions administratives que compte notre pays.

La tâche est d’autant ardue qu’elle est noble. Aussi requiert-elle courage, persévérance et humanité. Mais le but reste largement à la portée des Camerounais, un peuple d’indomptables. Le Cameroun, une Nation indomptable.

La Patrie vaincra, la Nation triomphera. /-

Capitaine de Frégate Cyrille Serge Atonfack Guemo

Chef de Division de la Communication / MINDEF

Tweeter : twitter.com/mindef_cm

Facebook : www.facebook.com/mindefcameroun/

Youtube : Ministère de la Défense du Cameroun

Web : www.mindef-online.cm

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Votre non