Cameroun : Réduction des coûts des travaux d’entretien routier

0
702

Pari gagné par le ministère des Travaux publics (Mintp) qui vient de réhabiliter le tronçon Edéa-Kribi long de 103 kilomètres, en bouchant près de 300 nids de poules qui jonchaient la chaussée. La réception de ce projet d’exécution des travaux de bouchage des ornières et des nids de poule en régie avec la microcentrale d’entités à émulsion de bitume sur cet axe a eu lieu le vendredi 25 octobre 2019.

Cent un millions huit cent quarante-huit mille six cent quarante un francs CFA (101 848 641 FCFA), c’est le montant total qu’a déboursé l’État du Cameroun pour les travaux de réfection de cette voie. Ces travaux ont été effectués grâce à la mini centrale d’enrobés à émission de bitume acquise il y a quelques mois par le ministère des Travaux publics, contre des milliards que demandaient certaines entreprises étrangères pour son exécution.

62 jours ont suffi, grâce à cet appareil révolutionnaire qu’est la mini centrale d’enrobé à émission de bitume qui fabrique des enrobés mobiles, pour exécuter lesdits travaux. Ce dispositif s’est révélé être un véritable coup de pouce dans le domaine de l’entretien des routes revêtues. Il a permis aux ingénieurs du ministère des Travaux publics et à ceux de la Matgénie de réaliser avec dextérité et célérité l’ouvrage tout en engrangeant un bénéfice financier considérable.

Inspection des travaux réalisés par les agents du Mintp

Désormais la circulation est fluide sur cet axe. Tous les nids de poule ont été bouchés et les fissurations fermées. Une bonne nouvelle pour les automobilistes qui poussent un ouf ! de soulagement. « J’ai voyagé comme sur des roulettes la nuit de samedi à dimanche en partance de Kribi pour Yaoundé sans avoir peur d’entrer dans un trou au risque de perdre au passage une roue. C’est vraiment un soulagement pour nous qui conduisons sur ce tronçon chaque week-end », témoigne Gutemberg d’un air ravi.  

Quant au chef du projet, Sissoko Adol Wilfried « Edéa-Kribi est un axe très fréquenté qui connait un trafic de plus en plus dense, de par son port en eau profonde et le fait que c’est une destination touristique. À cet effet une équipe spéciale va assurer une veille permanente, pour des interventions à l’effet de maintenir le confort de la circulation et réduire les accidents », a-t-il annoncé.

C’est dire que le Mintp relève au quotidien le défi de la réduction des coûts de travaux d’entretien et de construction des routes, prescrite par le chef de l’État, Paul Biya dont les instructions ont été rappelées aux membres du gouvernement par le Premier ministre, Joseph Dion Gute lors du Conseil de cabinet du mois de mai 2019.

Mirabelle Tala

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Votre non