Travail et sécurité sociale : le ministre Grégoire Owona dresse le bilan 2019

0
82

À l’occasion de la conférence annuelle des responsables des services centraux et déconcentrés du ministre du Travail et de la Sécurité sociale (Mintss), qui s’est tenue le 3 janvier 2020, le ministre Grégoire Owona, a présenté à ses collaborateurs le bilan de l’année 2019 et les perspectives pour l’année 2020.

Présidée par le ministre Grégoire Owona, la traditionnelle rencontre annuelle de réflexion et de planification des actions des responsables du Mintss s’est tenue à l’amphithéâtre de l’École nationale d’Administration et de Magistrature (Enam), en présence du directeur général de la CNPS, Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, du directeur général de l’Enam, Bertrand Pierre Soumbou Angoula, des représentants du Bureau international du travail (BIT-Yaoundé), et du Centre régional africain d’administration du travail (CRADAT).  Le thème de la rencontre, assez évocateur, dévoilait les intentions du ministère pour l’année 2020 : « la problématique de la performance du sous-secteur travail et sécurité sociale et les actions stratégiques à mener »

Après avoir adressé ses vœux de bonne année 2020 à tous ses collaborateurs, le ministre Grégoire Owona, a salué le travail abattu tout au long de l’année 2019 par son département ministériel, au regard des missions organiques du Mintss et des attentes de plus en plus importantes et exigeantes de l’environnement du travail au Cameroun.

En effet, l’année 2019 qui a coïncidé avec la commémoration du centenaire de l’Organisation internationale du travail (OIT), a permis au ministère du Travail et de la Sécurité sociale de mettre en œuvre toutes les mesures visant à atteindre les objectifs stratégiques de promotion d’une sécurité sociale de qualité pour tous, et de travail décent dans tous les secteurs d’activités. Cette mise s’est effectuée à travers 03 programmes que sont, la promotion de la sécurité sociale pour le plus grand nombre, l’amélioration de la protection du travail, et la gouvernance et l’appui institutionnel au sous-secteur travail et sécurité sociale.

Les résultats de ces programmes ont permis d’atteindre le cap de 45 485 immatriculations de nouveaux assurés obligatoires et de 18 096 nouveaux assurés volontaires. Ce qui a porté le taux de couverture sociale nationale à 22,7%. Un total de 5 269 visites d’inspection en entreprise a été effectué par les inspecteurs du travail, avec 8 940 procès-verbaux de conciliation dressés en  2019. Sur les 756 organisations professionnelles numérisées dans le logiciel Trade union manager, chargé de la gestion du fichier syndical, seulement 95 sièges ont été recensés, parmi lesquels 85 sont conformes. Dans le cadre de la promotion de la santé et de la sécurité au sein des entreprises, 236 Centres d’hygiène et santé ont été installés, avec l’évaluation du fonctionnement de 50 d’entre eux. Le Cameroun a contribué de façon significative à la célébration du centenaire de l’OIT, avec l’organisation, les 22 et 23 février 2019, d’un atelier national d’appropriation et de conception de la stratégie nationale sur l’avenir du travail au Cameroun. En plus de l’organisation de la 133e édition de la Fête internationale du travail, le 1er mai 2019, le Mintss a formé 134 personnels de ses services centraux et déconcentrés, en bilinguisme. Un réseau local informatique avec fibre optique et interconnexion entre Yaoundé et les délégations régionales a été construit au Mintss, 2 nouvelles salles de classe ont été construites au CRADAT, et 8 véhicules pick-up 4×4 ont été acquis pour les brigades régionales d’inspection du travail, afin d’intensifier les visites en entreprise.

Le ministre Grégoire Owona annonce de nouvelles avancées pour 2020, avec notamment l’amélioration de la couverture de la population en matière de sécurité sociale, la redynamisation de l’inspection du travail, la promotion du dialogue social, la promotion de la santé et de la sécurité en milieu de travail, la promotion et la mise en œuvre des normes, des principes et des droits fondamentaux au travail, le renforcement du système d’information statistique du sous-secteur, le développement des applications métiers, l’amélioration de la visibilité des actions menées par le Mintss, et la défense des intérêts de l’État en justice.

C’est dire que plusieurs défis seront relevés en 2020

Samuel Bondjock

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Votre non