Coup de chapeau : Gaston Eloundou Essomba démantèle un réseau de carburant frelaté

0
120

Le ministre camerounais de l’Eau et de l’Énergie (Minee), Gaston Eloundou Essomba a démantèle, le 7 septembre 2019, un réseau de carburant frelaté à la station-service Total, implanté après le pont sur la Dibamba, dans la région du Littoral.

Il revenait d’une mission de travail et d’inspection de trois jours à Douala où il a contrôlé les installations de la Société camerounaise des Dépôts pétroliers (Scdp). Sur le chemin du retour il est tombé fortuitement sur cette grosse arnaque. Le gasoil servi aux consommateurs était mélangé à de l’eau.

Pour la petite histoire, c’est grâce au flair d’un pompiste que le ministre a démasqué le pot aux roses. On dirait que l’odeur du mauvais liquide l’attirait à plusieurs kilomètres de distance. Car, sur le chemin du retour, il a effectué une halte à la station-service Total avec ses collaborateurs pour s’approvisionner en carburant.  Nul ne peut dire pourquoi il a choisi ladite station-service.

Toujours est-il qu’après avoir fait le plein des réservoirs, comme par enchantement, les premiers véhicules ont refusé de démarrer malgré l’insistance des conducteurs. Ce qui a inquiété le ministre qui est descendu de son véhicule pour s’enquérir de la situation.

En tant qu’ancien directeur général de la Scdp et, fin connaisseur dans le domaine, il a aussitôt demandé aux pompistes de jauger le produit en sa présence dans les réservoirs des voitures.

Une fois le carburant jaugé, sa mauvaise qualité s’est révélée à ses yeux. Immédiatement, il a ordonné une inspection générale du contenu des cuves de ladite station.

Le ministre Gaston Eloundou Essomba en pleine inspection

Ce contrôle instantané de qualité effectué, il a été constaté que le produit était mélangé à de l’eau, et ce dans trois compartiments contenant le gasoil. Et pourtant, les cuves sont censées être à double enveloppe pour garantir leur étanchéité afin d’empêcher la pénétration des eaux des pluies dans les cuves. Les responsables de cette station-service ne pouvaient donc plus prendre pour alibi l’infiltration dans les cuves des eaux des pluies.

Vert de colère, Gaston Eloundou Essomba, a aussitôt ordonné d’interpeller le principal responsable du marketeur Total, et de sceller toutes les pompes à gasoil de la multinationale afin qu’il ne cause plus de tort aux véhicules des usagers.

Comme le dit l’adage, 99 jours pour le voleur et un seul jour pour le grand patron. Fort heureusement pour les consommateurs, le ministre a été lui-même victime de cette fraude. Il lui revient désormais de prendre des mesures appropriées pour mettre un terme à cette grosse arnaque hautement préjudiciable qui endommage les moteurs des véhicules des Camerounais au quotidien sans que personne ne lève le moindre petit doigt.

En instruisant, dans un communiqué de presse, une enquête sur la qualité des produits distribués dans toutes les stations-service implantées au Cameroun et le strict respect des procédures de contrôle des produits pétroliers, le Minee siffle la fin de cette magouille qui se produit au vu et au su de tout le monde.

Quant au liquide frelaté de la station Total, le ministre Gaston Eloundou Essomba a demandé de le retirer complètement des cuves pour un recyclage jusqu’à nouvel ordre.

Vivement que la vigilance du Minee reste de mise surtout qu’il connaît les problèmes et risques pour les moteurs des véhicules des usagers que le carburant frelaté peut entraîner !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Votre non