Fête de l’Unité 2019 : opération Mbouda propre

0
824

Une opération Mbouda propre et zéro tas d’ordures a été lancée du 15 au 19 mai 2019 par le maire de la commune urbaine de cette ville.

« Les populations de Mbouda doivent fêter le 20 mai dans un environnement propre et sain ce 20 mai. C’est la raison pour laquelle nous avons initié cette opération Mbouda ville propre et zéro ordure. » Tels sont les propos du Maire Roger Ngoula, le mercredi 15 mai 2019, jour du lancement de la campagne d’hygiène et de salubrité dans le chef-lieu du département des Bamboutos. Cette campagne s’achève le 19 mai 2019, à la veille de la fête de l’unité nationale qui se célèbre le 20 mai de chaque année.

Les bottes aux pieds, un casque à la tête, les gans aux mains, le Maire « himself » était vêtu en tenue de combat pour donner l’exemple en se mettant également à la tâche. Muni d’une pelle, il dégageait aussi les ordures. « C’est ce qu’on appelle prêcher par le bon exemple », lançait-il d’un ton blagueur aux nombreux jeunes venus prendre part à cette initiative d’assainissement de la ville de Mbouda. « Mbouda, c’est chez nous, et nous aimerons qu’elle soit toujours propre. Voilà pourquoi j’ai répondu présent à l’appel du Maire pour faire la propreté dans la ville », indique un jeune très enthousiaste.

Leur tâche consiste tout au long de cette période à ramasser les ordures dans les marchés et les artères de la ville, à balayer et à nettoyer les bâtiments et l’enceinte des hôpitaux, des buanderies ; à procéder au curage des caniveaux et de certaines sources, ainsi qu’aménager les espaces verts et le bois de la mairie, afin que la ville affiche fière allure ce jour mémorable où les Camerounais de tout bord célèbrent leur unité nationale.

Les jeunes en action de nettoyage

Cet important investissement humain à Mbouda a connu la participation des citoyens d’horizons et de catégories divers dont une centaine de jeunes bénévoles ressortissants des Bamboutos. Aussi a-t-elle nécessité la mobilisation du matériel et la logistique appropriés. Les engins tels les Caterpillar, et les camions ont été déployés pour ramasser et transporter les ordures. « Depuis qu’on a dégagé les tas d’ordures ici au marché, nous pouvons mieux circuler et respirer l’air pur maintenant », affaire un « pousseur ». A ses côtés, une vendeuse renchérit : « monsieur le maire fait vraiment du bon travail. C’est un homme qui n’aime pas la saleté. Chaque fois il entreprend toujours des opérations du genre afin que Mbouda soit toujours propre. »

Sur l’axe principal de la ville, tout est « clean ». Les passants montent et descendent avec un regard admiratif. Aucun papier ne jonche le sol. Un passant d’une cinquantaine d’années, grignotant les arachides, prend soin de garder les coques dans sa main. Interroger sur son attitude, il a affirmé ne pas vouloir salir la rue que tant de gens se donnent la peine d’entretenir et qu’il les jetterait plus loin dans l’un des bacs à ordures installés par l’édile de la commune de Mbouda.

Mirabelle Tala

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Votre non