Développement routier : le Cameroun se dote d’un plan directeur 2020-2035

0
215

Après son Plan directeur routier 2006-2015, le Cameroun en partenariat avec la Banque africaine de développement, via le ministère des Travaux publics, a présenté son nouveau plan directeur routier (PDR) actualisé pour la période 2020-2035, au Hilton hôtel de Yaoundé, le 17 décembre 2019.

C’est devant un parterre impressionnant d’experts et autres partenaires au développement que le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a présidé le 17 décembre 2019, à l’hôtel Hilton de Yaoundé, un séminaire de vulgarisation du Plan Directeur Routier (PDR) pour la période 2020-2035.

Le document de référence, qui fixe les grandes lignes des interventions de l’État dans le secteur des infrastructures routières, a été élaboré avec l’appui de la Banque africaine de Développement et les contributions de plusieurs experts, sur la base de l’évaluation du PDR élaboré en 2006. Il a été présenté à tous les acteurs du secteur routier au cours de cet atelier, l’objectif général étant l’amélioration de l’état des voies de communication sur l’ensemble du territoire national.

Ouverture des travaux du séminaire de vulgarisation du PDR

Il s’agira pendant cette période, entre autres, de bitumer l’ensemble des routes nationales; de rattacher les chefs des départements aux chefs-lieux des régions et/ou aux routes nationales bitumées; d’accroitre le réseau autoroutier de 300 à 500 km le linéaire d’autoroutes par rapport aux travaux actuellement en cours, avec un accent particulier à mettre sur les agglomérations urbaines, sur le développement et l’entretien des routes communales et sur le désenclavement des zones agricoles et touristiques, en tenant compte des projections de financements. Sans oublier, la prise en compte de l’apport des collectivités territoriales décentralisées dont l’accent devrait être mis sur les interventions impactant le réseau communal.

Compte tenu des enjeux du développement des infrastructures de transport dans l’émergence et la croissance socioéconomique des États, le Cameroun s’est lancé à travers ses plans directeurs routiers dans une vision stratégique de planification et de programmation de ses investissements.

Une attitude des participants au séminaire de vulgarisation du PDR

A charge pour l’ingénieur de l’État qu’est le ministère des Travaux publics d’implémenter cette vision stratégique du gouvernement camerounais, qui vise non seulement à accélérer la croissance économique du pays, mais également à promouvoir la libre circulation des biens et des personnes sur toute l’étendue du territoire national, et au-delà, dans la sous-région Afrique centrale.

C’est l’engagement que Emmanuel Nganou Djoumessi a fermement et solennellement pris lors de la clôture de cet important atelier consacré au nouveau plan directeur routier du Cameroun à l’horizon 2020-2035.

Au ministère des Travaux publics, on ambitionne d’ailleurs de constituer un pool d’acteurs issus des différents maîtres d’ouvrages, des partenaires au développement et des différents acteurs pour la mise en œuvre optimale de ce PDR 2020-2035.

Samuel Bondjock

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Votre non