Commune de Sangmelima : un budget de 2,413 milliards pour l’exercice 2020

0
120

Les 29 Conseillers municipaux présents sur les 33 que compte le conseil municipal de la commune de Sangmelima ont voté à l’unanimité et dans un esprit d’apaisement, le budget de l’exercice 2020 qui s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 2 413 465 000 FCFA. C’était, le 16 décembre 2019, en présence des autorités administratives du Département du Dja et Lobo.

C’est dans un contexte de fin de mandat de l’exécutif communal, marqué par de profondes déchirures suite aux investitures de la liste des conseillers municipaux du Rdpc pour la conquête de la commune de Sangmelima, que s’est tenu, le 16 décembre 2019, le dernier conseil municipal de la mandature 2013 – 2020. En tenant compte des contraintes réelles de réduction du train de vie de l’État et des retards dans les engagements des budgets d’investissements publics, la commune de Sangmelima, sous la houlette du maire André Noël Essian, a revu son budget à la baisse. Passant ainsi de 3 567 863 000 FCFA en 2019, à la somme de 2 413 465 000 FCFA pour l’année 2020. Un budget en nette régression de 32,36% en valeur relative, soit 1 154 398 000 FCFA en valeur absolue.

Une vue de l’assistance lors du conseil municipal

Il s’agira donc en effet pour le nouvel exécutif qui sortira des urnes lors de l’élection municipale du 9 février 2020 de continuer à mener à bien la politique de développement local dans l’arrondissement de Sangmelima, comme ce fut le cas lors des 12 dernières années, sur la base des projets et réalisations prioritaires, avec des impacts directs sur le quotidien des populations rurales. C’est ainsi que 605 837 918 FCFA seront réservés au fonctionnement en 2020 et 1 807 625 082 FCFA concerneront les investissements.

En présence du Préfet du Dja et Lobo, David Koulbout Aman, accompagné pour la circonstance du sous-préfet de Sangmelima, Saidouna Ali, des chefs traditionnels, des élites ; des populations, des candidats investis par le Rdpc pour les élections du 9 février prochain et des différentes autorités de la ville, les travaux se sont déroulés dans le calme et la sérénité. Les responsables politiques venus de toutes les 26 sous-sections du RDPC que comptent la section du Dja et Lobo I, ont rehaussé d’une manière particulière ce conseil municipal.

Dans son propos liminaire, le maire de la commune de Sangmelima, André Noël Essian, après avoir fixé les grandes orientations du budget de l’exercice 2020, en a profité pour dresser le bilan de ses 12 années passées à la tête de la commune de Sangmelima, de 2007 à ce jour. En rappelant au passage que, malgré les difficultés conjoncturelles, toutes ses prévisions ont été entièrement réalisées à 100%. C’est avec la tête haute, et la fière du travail bien accompli, que tous les conseillers municipaux de la commune de Sangmelima pourront se vanter, en cette importante année électorale qui s’ouvre bientôt, où les mandats de certains ont été remis en compétition.

une vue de l’assistance lors du conseil municipal

Dans le domaine de l’éducation par exemple, 88 salles de classe et blocs maternels ont été construits dans les différents villages, pour un coût total de 1 080 280 724  FCFA, en plus de 72 blocs latrines pour 138 957 922 FCFA. La construction de 6 logements d’astreinte pour les enseignants pour un investissement de 176 537 037 FCFA, les subventions aux écoles pour 174 300 000 FCFA depuis 2008, et l’attribution des bourses à plus de 1215 élèves, pour un total de 60 750 000 FCFA.

Dans le domaine hydraulique, 116 puits équipés de pompes à motricité humaine (PMH) ont été construits avec un peu plus de 618 millions de FCFA, en plus des 127 forages dans les différents villages. Sans oublier la construction d’une adduction d’eau à Assok, pour un investissement de 39 millions de FCFA.

La construction et la réhabilitation des centres de santé intégrés (CSI) de Nkpwang, Meyomadjom, Otoakam et Oveng-Yemvack, à hauteur de 143 millions FCFA Le financement des travaux supplémentaires à l’hôpital de référence de Sangmelima, pour 1 152 072 080 FCFA.

Les équipements en matériels médicaux, les subventions aux hôpitaux, l’entretien du réseau routier, l’hygiène et salubrité avec Hysacam et le projet Paepa, l’électrification rurale et urbaine, la radio communautaire, l’équipe de football Colombe sportive, l’acquisition du matériel roulant, le marché moderne de Sangmelima, le marché Adjo’o pour 59 millions, la place des fêtes, l’usine de manioc, la construction de 26 hangars communautaires à 496 millions, les toilettes mobiles et l’hôtel de ville, resterons à jamais les grandes réalisations des 12 ans de magistère du maire sortant André Noël Essian à la Commune de Sangmelima.

Le préfet du Dja et Lobo face à la presse

Au regard de ce bilan concret pour l’amélioration des conditions de vie des populations de l’arrondissement de Sangmelima, le préfet du Dja et Lobo, David Koulbout Aman, a félicité le dynamisme de l’exécutif communal sortant, qui a toujours pris à cœur les besoins des populations à la base. Tout en souhaitant bon vent à la nouvelle équipe qui prendra les rênes de cette Commune, après les élections municipales et législatives du 9 février 2020, pour la poursuite des grands chantiers déjà balisés par l’équipe sortante, le préfet du Dja et Lobo a précisé que l’un des principaux challenges que devra relever le nouvel exécutif municipal qui arrivera à Sangmélima sera de multiplier davantage des sources de recettes communales, afin d’assoir une autonomie et une plus grande stabilité financière à la commune. Car, Sangmelima reste encore très dépendante des subventions de l’État, des centimes additionnels communaux du Feicom, des appuis des organismes parapublics, et surtout des gratitudes du président de la République, Paul Biya en faveur des populations locales.

Samuel Bondjock

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Votre non